Scènes de la vie courante à Blida, première moitié du 20 ième siècle

Un aspect intéressant de la vie courante dans la première moitié du 20 ième siècle à Blida est décrit dans les deux photos suivantes, courtoisie de Nourreddine Benteftifa. Cliquer sur une photo pour voir la galerie. Photo 1: on voit le patio ou Wast ed dar avec les trois artisans en train de faire des chaussures. De dos, on voit un artisan avec la fameuse chechia que l'on voit de moins en moins de nos jours. Photo 2: Les filles sont habillées classe malgré la pauvreté de l'époque. Derrière, on peut voir les deux femmes avec le Haik de Blida. Celui-ci a disparu au profit d'un autre importé. Note: si vous avez des photos de l'époque que vous voulez afficher sur blida.net, me contacter en utilisant le formulaire de contact. C'est votre patrimoine, ne le laissez pas partir ou moisir dans un coin de votre maison. Note 17 mai 2014: d'autres photos à venir dans les prochains jours.

Articles similaires:

Vous pouvez laisser une réponse, un trackback de votre site.

7 Réponses à “Scènes de la vie courante à Blida, première moitié du 20 ième siècle”

  1. Abdelkrim dit :

    Salam Alikoum ,

    je viens de voir la photo de beb ezzaouia durant l’indépendance et vraiment il a bien raison Mr Noureddine il y a ma Tante sur la photo – (MATIBEN)

    Bonne continuation Hafed.

    • hafed dit :

      Salam Abdelkrim. Merci pour l’info. Je pense que certains se reconnaîtront dans cette photo. J’ai déjà deux personnes qui se sont reconnus 🙂

  2. Amina Foufa dit :

    Bonjour
    Je ne savais pas qu’il existait un site dédié à Blida.
    Bravo pour toute la recherche historique bien que vous ne soyez pas historien.
    Je suggère d’y ajouter les photos récentes car aujourd’hui la ville est défigurée, son image a changée, on ne la reconnais plus.
    A ce titre nous organisons demain à l’Institut d’Architecture et d’Urbanisme une table ronde autour de laquelle sont conviés des directeurs centraux du ministère de l’habitat et du ministère de la culture, des enseignants de l’université Blida 1 et Blida 2 pour débattre du devenir de son patrimoine afin de préparer une plateforme d’actions à court et moyen terme pour stopper la dégradation du patrimoine bâti mais aussi pour réfléchir sur le patrimoine immatériel qui est plus dans la tradition orale qu’écrite et qui risque de disparaître à tout jamais.
    Autre information intéressante aussi un nouveau journal intitulé Médina sort son 1er numéro bientôt. il est tout entier dédié à des travaux de recherches sur Blida.
    Bonne continuation.

    • hafed dit :

      Merci Amina pour les encouragements. Pour les photos récentes, je n’en ai pas pour le moment. De plus, je ne pense pas que cela sera utile de les mettre sur blida.net. Mr Mekfouldji a déjà répertorié les dégats occasionnés à la ville à travers les photos qu’il a publiées sur Flicker.

      Je ne pense pas aussi que des réunions soient le meilleur moyen pour aborder le sujet de la préservation du patrimoine local. Dans la plupart des cas, ceux qui sont autour de la table sont dans le meilleur des cas beaucoup plus intéressés par faire avancer leurs carrières qu’autre chose. Je ne les blame pas pour ça.

      Le meilleur moyen par contre est que chacun dans son coin rassemble ce qu’il peut rassembler comme documents, histoire transmise, etc et les faire partager.

  3. MARI (Maamar ou Poupoune) dit :

    Salam Alikoum HAFED.
    magnifiques photos, je connaissais BENTEFTIFA Pharmacien, je connais la famille BENTEFTIFA qui habitait dans une petite ruelle à bab azaouia, MOHAMED (le Wali) Allah yarhmou c’était mon copain d’école et on jouait ensemble à la cité dourel (plus bas que l’école beauprêtre)son frère Sid-Ahmed qui a un magasin du côté de place enssara, et Noureddine son cousin qui habite à Beni hawoi (avant il était photographe) il était avec moi dans les scouts Musulmans de trik lagare groupe el – Amal, je me rappelle à l’époque, monsieur BENTEFTIFA le pharmacien avait une belle villa à côté il y avait une villa du pharmacien ZELLAL, maintenant un certain ZAIM qui a tout acheté et retransformé. mais je connaissais pas BENTEFTIFA artisants de chaussures.
    merci cher ami pour ces belles photos

    • hafed dit :

      Merci Poupoune. Les Benteftifa artisans de chaussure ont une histoire assez intéressante.

    • Menou dit :

      bonjour
      c est la premiere fois que j accedes a ce site , j ai pu reconnaitre mon quartier beb ezzaouia , la photo est prise au pied du  » Bazar tchambaz « 

Laisser un commentaire pour cet article

Subscribe to RSS Feed Follow me on Twitter!