Quelques repères de Blida – La rue d’Alger

La rue d'Alger que certains prononcent comme ROUDELGER est la rue principale du centre ville à Blida. Elle est parallèle à la rue des Koulouglis (souk) et présente plusieurs bifurcations ou ruelles vers placette arab et le souk. Elle débouche sur placette etout et faisait face à Bab Edzair. Il est très difficile de parler de la rue d'Alger en 2014 car elle a été complètement défigurée au début des années 80 avec la destruction de Bab Dzair. De plus, elle a été transformé par la grâce d'une faune sauvage en une rue où tout se vend par terre et les piétons n'ont aucun droit de circuler sur les trottoirs. Je n'ai pas réussi à déterminer l'origine précise du nom de la rue et pourquoi elle est appelée la rue d'Alger hormis le fait qu'elle faisait face à Bab Dzair. Évidemment, la porte était fermée le soir venu et les voyageurs en provenance d'Alger risquait de se retrouver en dehors des murs de la ville. La plupart des magasins sont  anciens mais quelques magasins sont connus à savoir le magasin d'éléctricité tenu par les Bencherchali, l'épicerie Ali messaoud et la papeterie des Raoui. Un magasin minuscule mais connu pour ses parfums est celui du mozabite à côté de la rue Abdallah. Pour les nostalgiques, il y'avait le coiffeur "pourquoi pas" dans les années 70 et 80 qui était le plus connu des coiffeurs. Ci-dessous, la rue d'Alger au cours des années. Cliquer sur une photo pour voir la galerie.   Mise à jour 10 juin 2014: ajout d'une vieille photo du rond point de Bab dzair avec sur le côté le robinson. L'endroit n'existe plus en tant que tel. Il a été détruit dans les années 80.

Articles similaires:

Vous pouvez laisser une réponse, un trackback de votre site.

10 Réponses à “Quelques repères de Blida – La rue d’Alger”

  1. Mr Maamar (poupoune) dit :

    merci hafed, vous faites un travail formidable, et là ou il y a ce fameux ROBINSON et environs à Bab dzair, il y avait un cimetière , win raki y a el blida, rihte ejdoudi, je fais partie de la 5ème génération et j’ai 64 ans, on nous prénommé la famile BIçinte à Bab azzawia, j’ai bien cotoyé Mohamed BENTEFTIFA mon Ami (ALLAH yarhmou) tellement de souvenirs qui me revienne que dès fois j’ai les armes qui coulent quand je vois BLIDA de maintenant.

    • hafed dit :

      @maamar (poupoune): pour le cimetière sidi halou, un document audio à venir qui explique l’origine du nom et qui était Sidi Halou ( juste une indication: belkadi, chateau cassé pour ceux qui peuvent deviner ! )

  2. Mr MARI (poupoune) dit :

    et les fameuses salle de cinéma aux noms étranger, miami, rex olympia, versaille paris triumphe ensuite el manar, il y avait un autre cinéma du côté vers ain sba3e, avant les commerçant de hadj Messaoud, il y avait une banque. sans oublier SETTOUF et HANINI sur la roued’alger

    • hafed dit :

      @mari (poupoune): effectivement, juste que pour les cinémas, toute une série d’articles sur le rex, olympia, versailles. A venir sur blida.net !!

  3. Amalou Ammar residant de Blida entre 1960 et 1974 dit :

    Elle s’appelle Rue d’Alger parceque c’etait la seule issue pour aller prendre un Autobus vers Alger (BUS BAB DZAIR).
    Jusqu’a 1968, ensuite en 1974 les Autocars pour Alger on ete devie sur la place ettout.

  4. direction culture dit :

    Ali Messaoud l’épicier : les frères à la chechia rouge. C’est Hadj Messaoud, avec le nom officiel à l’état-civil de Mekfouldji. Il ne faut pas oublier également le café Boukemiet.
    Bonne continuation

  5. fekiri dit :

    Oublie sbitar dicros et a sa place d immondes batiments la remonte ou nous parvenait jusq a larbi tebessi les langoureuses effluves de senteur de jasmin et dr mesk ellil

  6. Benhamed dit :

    Ils ont oubliée les deux pharmacies benselama et salhi

    • hafed dit :

      @Benhamed: oui, il y’a les pharmacies Salhi et Benselama que je n’ai pas oubliées mais je n’ai cité que quelques une des places de la rue d’Alger. Merci pour le rappel.

Laisser un commentaire pour cet article

Subscribe to RSS Feed Follow me on Twitter!