Photos de classe de l’école sidi-yakhlef (ex-cazenave)

Deux photos de classe de l'école Sidi-yakhlef (ex-cazenave) de Blida de l'année 1967 et 1968. Les photos m'ont été envoyées par Mr Kouider El Alia. Les deux photos sont spéciales dans mon cas car l'instituteur sur les photos est feu mon père, Sid'Ahmed Benteftifa.  
Photo de classe école sidi yakhlef ex-cazenave

Photo de classe école sidi yakhlef ex-cazenave

 
Photo de classe école sidi yakhlef ex-cazenave

Photo de classe école sidi yakhlef ex-cazenave

Si vous vous reconnaissez dans ces photos, n'hésitez pas à nous indiquer cette information pour compléter les photos.

Inauguration et premier voyage du train Alger-Blida en 1862

Le train Alger-Blida a été inauguré le 15 Août 1862. Ce fut l'une des premières voies de chemin de fer en Afrique à l'époque. L’événement a été marquant puisqu'il signalait le début de l'exploitation intensive de la mitidja avec la possibilité de transport rapide vers la côte algéroise.  Le journal l'illustration No 1018 vol XL  en date du  30 Août 1862 avait relaté l’événement dans un article détaillé. A l'occasion, un journaliste fut dépêché en Algérie pour couvrir l’événement que ce soit à Alger ou Blida. Un certain nombre d'illustrations portant sur les gares d'hussein dey, maison carrée (El harrach) et Blida furent publiées dans le magazine.
station hussein dey 1862

station hussein dey 1862

Le dialecte algérien d’avant 1840

De nos jours, il est devenu presque impossible de comprendre le parler ou dialecte algérien tel qu'il est pratiqué. En effet, le dialecte algérien est devenu un mixage de différents mots empruntés aux langues pratiquées autour du bassin méditerranéen.  Ainsi, il est commun d'entendre dans une même phrase de l'arabe, du berbère, de l'espagnol, italien, maltais et français. Ce qui est intéressant, c'est que la société algérienne dans sa grande majorité avait maintenu son dialecte, qu'il soit le dialecte arabe algérien ou le dialecte berbère algérien, pendant les 132 ans de colonisation. Évidemment, il y'a eu un grand nombre d'emprunts de mots principalement de la langue française mais en général, un Algérien, qu'il soit arabe ou kabyle parlait correctement son dialecte. De même, pas mal de Français ont appris le dialecte arabe pour leurs besoins propres. Avec l'avènement des technologies modernes, on a donc assisté à une régression assez prononcée dans la qualité du dialecte arabe ou berbère. Il faut noter aussi que ceci n'est pas propre à ces dialectes mais touche aussi d'autres dialectes et langues. En premier, on peut citer le cas de la langue française elle même qui fait appel de plus en plus aux mots anglais.

Une autre photo de classe du technicum Mahi de Blida – 1973

Une photo de classe au technicum Mahi de Blida de l'année 1973. La photo m'a été envoyé par Mr Anfif Ahmed de Biskra. Voici le texte de son message: Photo de classe 5eme avec Mr AOUISSAT Prof de francais et Mr Mekadem de sport.
CEM mahi photo classe 1973

CEM mahi photo classe 1973

  Je me rappelle de quelques noms car, depuis 1981 j’ai quitté Blida. Je ne sais pas pour la majorité d’entre eux ce qu’ils deviennent. Les noms par rangée en commençant du haut à droite : Nr,slimani,semmad belkacem,anfif ahmed(moi),snp,aliouane,nr,,boukhari,blidi ahmed, Deuxième rangée oussalah toufik,ain kouir,amari,chadi,frahi faycal,nr,ouakli ?,chabane fay,zitouni,khelfa malek,nr,sayeh ceddine,bachir cherif med,baba ali,nr,nr ,chiker,rahal ,ouragui,amari meziane,nr,nr,nejah ?,mokhtari cherif,soudaki med, laafer djamel,nr, djemai med lamine .. Nr : non reconnue Note de Hafed: ceux qui se reconnaitront et dont le nom n'est pas mentionné  peuvent  laisser un commentaire pour rectification.    

Décès de Mustapha Benguergoura

Mustapha Benguergoura, spécialiste et artiste reconnu de musique andalouse, aroubi et haouzi, est décédé hier matin le 26 novembre 2014 à Blida, à l’âge de 64 ans. Mustapha était le président de l’association musicale El Widadia, basée à Blida et fondée par son père Mohamed en 1932. Nos condoléances les plus sincères à sa famille. Pour plus de détails, voir http://www.elmoudjahid.com/fr/actualites/70132

Costumes et autres habits de la région d’Alger au 19ième siècle

Un des mots clés les plus recherchés sur blida.net porte sur les costumes et habits du 19ième siècle en Algérie. En effet, il est très possible que dans le subconscient de la plupart d'entre nous, on cherche à savoir comment s'habillaient les Algériens de cette époque. Un livre (1) disponible au niveau de la bibliothèque de l'université d'Alger regroupe un certain nombre d'aquarelles sur les habits et costumes de l'époque de la région d'Alger. Des explications sur les us et coutumes sont aussi données au niveau de chacun des chapitres.

Statistiques de lecture sur blida.net

Les articles ont maintenant une information sur le nombre de lecture faites par les visiteurs de blida.net. Les statistiques sont obtenues à partir de wordpress.com en utilisant le plugin jetpack et couvrent le nombre de lecture sur chaque article depuis le 1 janvier 2014.

L’histoire du roi Behanzin 1er du Dahomey (Benin) et son exil à Blida

Suite à une discussion récente initiée par Mr Bouchekouk sur le forum de Blida (1), il m'est apparu utile de faire une recherche sur l'histoire méconnue du roi Behanzin 1er du Bénin (anciennement Dahomey). Le roi Behanzin 1er est né en 1846 et est décédé à Alger en 1906 (2-3).  
Dar el ghoula

Dar el ghoula

Une qacida écrite dans le style magharebi – partie 1, son auteur

Dans un article précédent portant sur un manuscrit ancien écrit en magharebi, j'avais noté que l'auteur exact du manuscrit était inconnu. Après vérification dans le manuscrit lui-même, on trouve toute une section écrite par l'auteur qui est dans notre cas feu Braham Benteftifa (1872-1942).
auteur manuscrit des qacidates

auteur manuscrit des qacidates

Voici la retranscription d une partie du texte en caractères latin: Ala yadi Katibihi El Hakir El mouaataraf Bil El Aajaz Wa El Taksir Eel Raji Afouawa bihi El Kadir Ibrahim Ben El Marhoum El Imam Ahmed Ben Mohamed Ben Ali Ben Slimane El Moulakeb Bi Ibn Teftifa Taba Allah Alayh Wa Ghafara Lahou Wa Liwalidih Wa Li Achyakhih Wa El Ikhwan Wa Jamiu Ahbabih Wa Awladih Wa Liman Sahara Fi Tahsil Hadihi El Qasaaid Wa El Mawalid Al Nabawiya Wa Lijamii El Mouaminin Wa El Mouaaminate Wa El Mouslimin Wa El Mouslimate El Ahya Minhoum Wa El Amwat Katabahou Li Nafsihi Wa Li Dhouriyatihi Win Baadihi Wa Li Min Chaa Allaha Baadihi ...

Une qacida écrite dans le style magharebi

Comme il a été mentionné auparavant, le patrimoine écrit de Blida en particulier et de l'Algérie en général est très rare à trouver pour diverses raisons dont le manque d'importance qu'on a donné à ce genre de manuscrits. Récemment, j'ai eu la chance de récupérer un document assez ancien de 194 pages qui porte sur des qacidates bien particulières. Celui-ci a été retranscrit par mon grand-père Hamoud Benteftifa (1899-1968) vers la fin de sa vie (dans les années 1960) en utilisant les techniques de ses ancêtres dont le roseau aiguisé et l'encre assez particulière en 2 ou 3 couleurs. Pour le moment, ces qacidates sont d'origine inconnues mais très probablement écrites par son père Braham Benteftifa (1872-1942).
Subscribe to RSS Feed Follow me on Twitter!